Concours : Lire et écrire l’Afrique

Publié le Mis à jour le

En partenariat avec les Lyriades de la langue française, L’Institut EBENA propose aux établissements du secondaire du Maine-et-Loire, dans le cadre du Salon du Livre Africain d’Angers, une action d’écriture intitulée « Lire écrire l’Afrique ».
Cette action est validée par le comité des 
Lyriades-Jeunesse.

Le concours – règlement

Objectifs :
Le but est de faire entrer les jeunes dans l’univers de la création littéraire, trop souvent considéré comme un monde réservé aux écrivains. Ils seront amenés à s’ouvrir à une meilleure connaissance de l’Afrique à travers des textes (contes, romans, etc.) et à écrire leur propre histoire inspirée de cette expérience.

Déroulement de l’action
1re étape : le thème d’écriture
Le professeur propose aux élèves un conte africain, un roman ou un extrait de roman. Les textes peuvent être choisis parmi les œuvres au programme de français ou non, pourvu qu’ils évoquent et impliquent l’univers et des personnages africains et qu’ils soient accessibles aux jeunes lecteurs.
Pour les membres du jury, il est demandé à l’enseignant d’indiquer le texte qui a été proposé aux élèves et qui leur a servi de base d’inspiration. Un résumé du texte fourni en annexe sera recommandé.

2e étape : visite d’un écrivain
Un membre organisateur du Salon du Livre Africain d’Angers sera disponible en Maine-et-Loire pour intervenir dans les classes inscrites pour un échange avec les élèves et leur enseignant (sur les thèmes du métier d’écrivain, des techniques d’écriture et du monde de l’édition…).

3e étape : Écriture
L’enseignant fera son planning du travail d’écriture des élèves en tenant compte des autres contraintes de son programme de français. En cours de travail, il pourra à tout moment contacter le responsable du projet à l’Institut Ebena pour tout complément d’aide et d’accompagnement.

Modalités
- Inscription : date limite le 
31 décembre 2015 (afin de faciliter le calendrier des interventions dans les classes, il est souhaitable de manifester votre intérêt le plus tôt possible).
- Envoi des textes : jusqu’au 
20 mars 2016
- Proclamation des résultats : à partir du 
20 mai 2016, dans votre établissement, lors d’une cérémonie organisée par votre établissement.

Règlement
Le concours est ouvert aux collèges (Classes : de la 6eme à la 3eme).
Seuls les textes des classes respectant les critères suivants seront pris en considération :
- Le texte s’inspire de près ou de loin et sans ambiguïté de l’œuvre originale.
- Chaque classe enverra le texte de chaque élève, sous format numérique (open office writer ou Word).
- Les textes individuels ne doivent pas excéder 2 pages (format A4, en traitement de texte, taille 12, interligne 1,5). L’élève indiquera bien le personnage dont il s’est inspiré.
- Les textes seront anonymes (ex. : initiale de l’établissement + n° de l’élève). Une liste récapitulative (open office writer ou Word) sera jointe à l’envoi des textes.
Télécharger le bulletin d’inscription

Prix
Un diplôme sera remis aux meilleurs textes de chaque classe, et les autres participants recevront une attestation de participation au concours.

L’Atelier Canopé rend disponible au prêt un fonds d’une cinquantaine d’ouvrages de littérature de jeunesse africaine, constitué à l’occasion des précédentes éditions de l’action « Lire et écrire l’Afrique en langue française » :

- consulter sa page consacrée à l’action « Lire et écrire l’Afrique en langue française ».

La remise des prix

Le concours « Lire et écrire l’Afrique » 2014-2015, co-organisé par les Lyriades de la langue française et l’Institut Ebena, avec le soutien du Rectorat de Nantes et des éditions Dapper, a connu son temps fort le jeudi 18 juin 2015.

C’était la remise des prix au collège Jacques Prévert de Châteauneuf sur Sarthe, où 24 élèves de sixième, de jeunes « auteurs » très motivés devaient, sous la conduite de leur professeur Mme Sophie Longerna, écrire une histoire de leur crû en s’inspirant d’un conte de l’écrivain africain Birago Diop, « Le salaire », une satire contre les abus de pouvoir. Après avoir décrit les grandes étapes du projet, Mme Longerna a cédé sa place à Victor Bouadjio et au musicien et poète Clément Bodar, de Bonneville (Haute-Savoie), invité par Ebena pour animer la cérémonie. Victor Bouadjio (membre du jury) a longuement souligné la qualité des textes produits et, après avoir transmis les félicitations de Jean-Luc Jaunet (autre membre du jury), empêché, il s’est effacé devant l’animateur. Et Clément, avec sa guitare, a mis le feu à la fête. Dès les premières notes de Armstrong de Claude Nougaro, claquements de mains spontanés des jeunes « auteurs ». Et à « Chante, chante, ça tient chaud », la classe tout entière s’est levée comme un seul homme et s’est mise à danser. Tout s’est conclu par une sympathique dégustation de gâteaux, pâtisseries et boissons offerts par le service animation du collège ou apportés par les élèves.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s